Sélectionner une page

Le Recrutement Appréciatif pour lutter contre le syndrome de l’imposteur

Le Recrutement Appréciatif pour lutter contre le syndrome de l’imposteur

En permettant au candidat de se présenter au travers d’une expérience dont il est fier, le Recrutement Appréciatif créé des conditions favorables à la disparition du syndrome de l’imposteur.

Définition

Comme l’explique si bien le Dr Carol Kinsey Goman, le syndrome de l’imposteur est la peur d’être exposé comme un escroc, d’être indigne de ses succès, de ne pas être aussi capable que les autres. Selon elle, on peut l’expérimenter quelque soit son genre même si les femmes sont plus susceptibles de le ressentir et en sont plus intensément affectées. Comme on peut le comprendre lorsque Cadremploi titre « Le syndrome de l’imposteur freine-t-il votre recherche d’emploi ? »*, ce syndrome a des effets très négatifs sur la perception que le candidat a de lui-même et donc sur l’impression qu’il laissera au recruteur.

 

Les biais cognitifs dans le recrutement

Le problème avec les questions, c’est que le recruteur ne sait jamais ce qu’il est en train d’évaluer et ce qu’il pourra déduire des réponses. Pire, tout un ensemble de biais cognitifs modifient la perception du recruteur et lui font penser qu’il maîtrise la situation alors que souvent ce n’est pas le cas. Comme on peut le lire dans « 12 biais cognitifs qui viennent perturber vos recrutements »** de Julie Atlan, entre le biais de sur-confiance (le recruteur comme le candidat peuvent surestimer leurs compétences), l’effet de simple exposition (le fait d’avoir déjà rencontré un candidat rend le sentiment envers lui plus positif), l’effet de faux consensus (impression que tout le monde pense de la même façon que soi), le biais de généralisation excessive (penser que certaines informations permettent d’extrapoler alors que ce n’est pas vrai), le biais de cadrage (besoin de conforter ses préjugés), il apparaît plutôt clair que la pensée humaine est bien loin de la rationalité.

 

L’impact du syndrome de l’imposteur

Lorsqu’il se présente en entretien, le candidat qui souffre du syndrome de l’imposteur ressemble à menteur timide : épaules basses, regard fuyant, il est généralement peu convaincu de ses capacités et donc peu convaincant. Une personne qui pense que c’est la chance qui lui a permit d’en arriver là, aura forcément du mal à croire en ses qualités et de ses compétences. L’ensemble des formations bas de gamme dédiées au recruteur lui indiqueront que l’attitude du candidat (langage verbal et non-verbal) est une preuve qu’il doit creuser. Le recruteur se sentira alors souvent obligé d’interroger de façon peu agréable le candidat, cherchant à trouver la faille, l’élément qui lui échappe.

 

La narration au service de la prise de conscience de ses forces

Dans le guide du Recrutement Appréciatif, la deuxième étape (et probablement la plus importante de cette méthode), s’appuie sur la narration. En effet, le candidat doit expliquer dans le détail, pendant environ une quinzaine de minutes, une expérience dont il est particulièrement fier (voir l’importance de la question pour bien aiguiller le candidat). Cette étape permet au recruteur comme au candidat de se libérer d’une bonne partie des biais auxquels ils peuvent être soumis. En découvrant sous son meilleur jour le candidat, le recruteur découvre ses compétences et soft skills en situation et le candidat lui-même se rend compte de ses forces. Cette étape permet au candidat de se rendre compte que sa candidature est légitime.

 

La narration pour équilibrer l’échange

Dans la troisième étape du Recrutement Appréciatif, c’est au tour du recruteur (ou manager) de raconter une expérience dont il est fier, vécue dans l’entreprise en 5 minutes. Cette narration va permettre d’équilibrer l’échange en permettant au candidat de découvrir l’entreprise “vue de l’intérieur” et comprendre les valeurs de l’entreprise et/ou de la personne qui raconte cette expérience. Le syndrome de l’imposteur disparaît ainsi des deux côtés, laissant place à un dialogue entre humains qui se sont rencontrés sous leur meilleur jour.

Le Guide du Recrutement Appréciatif est en téléchargement ici (et gratuit) : http://recrutement-appreciatif.com/le-guide/

 

 

 

* : https://www.cadremploi.fr/editorial/actualites/actu-emploi/detail/article/le-syndrome-de-limposteur-freine-t-il-votre-recherche-demploi.html

** : https://www.easyrecrue.com/fr/blog/biais-cognitifs-viennent-perturber-recrutements

Retrouvez tous nos articles sur le Recrutement Appréciatif

Le sentiment d’auto-efficacité et l’innovation

Le sentiment d’auto-efficacité et l’innovation

Le sentiment d'auto-efficacié au service de l'innovationSi l'on se base sur la définition d'Albert Bandura, l'auto-efficacité est “la conviction que l’on a la capacité d’organiser et d’exécuter le plan d’action nécessaire pour atteindre un objectif donné”. On peut...

Recrutement appréciatif : Qu’est-ce que l’écoute active

Recrutement appréciatif : Qu’est-ce que l’écoute active

Recrutement appréciatif : Que veut dire écoute active pour un recruteur ?Le Recrutement Appréciatif se divise en 7 étapes, la plus importante étant la deuxième étape, l’histoire du candidat. En effet, le candidat doit raconter une expérience dont il est fier pendant...

Recrutement appréciatif : l’importance de la question

Recrutement appréciatif : l’importance de la question

Recrutement appréciatif : l'importance de la questionLes gens répondent aux questions que l'on pose Lorsque l'on entend une question, le cerveau s'arrête littéralement de faire ce qu'il faisait et active toutes ses zones afin de trouver une réponse. Pourtant, rares...

Le Recrutement Appréciatif pour recruter une personnalité

Le Recrutement Appréciatif pour recruter une personnalité

Le Recrutement Appréciatif pour recruter une personnalité Basé sur une technique de coaching utilisée par des entreprises qui ont fait le choix de l'entreprise libérée, le recrutement appréciatif transforme l'entretien, en permettant à chacun, recruteur et candidat,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *